Retour aux nouvelles

Cégep 2019-11-29

Deux diplômées du Cégep Marie-Victorin récipiendaires de la prestigieuse Bourse Rhodes

Grande fierté pour le Cégep Marie-Victorin puisque deux de ses diplômées, Constance Bourguignon, diplômée en Arts, lettres et communication, et Virginie Simoneau-Gilbert, diplômée en Histoire et civilisation, ont mérité la prestigieuse Bourse Rhodes qui leur permettra, l’année prochaine, de poursuivre gratuitement des études doctorales à l’Université d’Oxford. Elles sont les seules représentantes du Québec.

Seulement 11 Canadiens figurent parmi les 100 personnes sélectionnées provenant de 60 pays.

Les bourses d’études de la Fondation Rhodes sont octroyées pour soutenir les étudiantes et étudiants qui souhaitent poursuivre un programme d’études à l’Université d’Oxford en Angleterre. Les candidates et candidats doivent manifester un talent marqué pour l’étude et des aptitudes intellectuelles de haut niveau. L’intégrité, l’altruisme, l’esprit d’initiative, les qualités de meneur et l’intérêt porté à ses contemporains sont autant d’attributs nécessaires, de même que l’énergie pour mettre pleinement à profit ses talents. Depuis la création de cette bourse en 1903, près de 8 000 boursiers Rhodes, dont plus de 1 000 Canadiens, ont reçu cet honneur et ont gravité dans différentes sphères professionnelles telles que le commerce, les arts, l’éducation, la recherche et la politique.

Constance Bourguignon poursuit actuellement ses études en « French and francophone studies » à la prestigieuse Université d’Harvard. Lors de son passage au Cégep Marie-Victorin, Constance a cumulé les honneurs, notamment en remportant plusieurs distinctions lors de la soirée du Mérite scolaire. Elle s’est également impliquée de manière remarquable, notamment en coordonnant la réalisation de la 3e édition de Page blanche, la revue littéraire du Cégep, éditée par les étudiantes et les étudiants de l’option littérature. La qualité exceptionnelle de son dossier scolaire lorsqu’elle était au Cégep et sa grande implication dans son milieu, ont permis à Constance d’être admise à Harvard et d’obtenir un soutien financier de l’établissement en 2016. Avec sa Bourse Rhodes, elle poursuivra ses études doctorales en éducation à Oxford.

Présentement à l’Université de Montréal, où elle poursuit des études de maîtrise en philosophie, Virginie Simoneau-Gilbert est une personne impliquée et engagée non seulement dans ses études, mais également dans la société. En 2014 et en 2017, elle a, respectivement, assisté à titre d’observatrice aux référendums écossais et catalan. À l’université où elle étudie présentement, elle est impliquée dans le comité Femmes de son association étudiante et dans le comité Accès à l’égalité et climat du Département de philosophie. Plus récemment, elle a, bénévolement, écrit un livre sur l’histoire de la SPCA de Montréal, paru à l’occasion du 150e anniversaire de l’organisation. Lors de son passage au Cégep Marie-Victorin, Virginie a collaboré au blogue du programme d’Histoire et civilisation, et c’est aussi pendant son séjour dans l’établissement qu’elle a participé au référendum écossais. Elle poursuivra ses études doctorales en philosophie à Oxford.

Le Cégep Marie-Victorin est très fier de souligner cette exceptionnelle distinction et souhaite à ses deux diplômées la meilleure des chances dans la poursuite de leurs études doctorales.