Pour un Montréal-Nord scientifique

 
L’objectif général du projet est de permettre une meilleure représentativité des jeunes de Montréal-Nord en sciences.
 
Plus spécifiquement, ce projet vise à pallier le manque de compétences en sciences des enseignants au primaire, le manque de matériel scientifique disponible dans les écoles et de permettre une meilleure concertation au sein d’une école au niveau des contenus scientifiques abordés.
 
L’accompagnement des écoles en sciences se fait par la proposition d’une approche-école novatrice. De la 1ère à la 6eannées, les enseignants de l’école suivent une planification annuelle en sciences concertée. Les activités prévues dans cette planification annuelle sont des séquences d’enseignement clés-en-main. Ces activités ont été développées selon la progression ministérielle des apprentissages en sciences et technologies.
 
Historique
L’initiative est née d’une volonté du Cegep Marie Victorin de créer un institut dédié à développer l’intérêt des jeunes pour les sciences et à favoriser la persévérance scolaire en milieu défavorisé à l’aide des sciences.
 
Le projet a démarré avec les enseignants des écoles Saint-Rémi et De La Fraternité de la Commission scolaire Pointe de l’Île (CSPI) durant l’année scolaire 2013-2014. À la suite d'une demande grandissante des enseignants, la CSPI a permis à deux nouvelles écoles (Sainte-Gertrude et Adélard-Desrosiers) d’intégrer le projet. Depuis 2013, une centaine d’enseignants a participé au projet science et l’objectif à moyen-long terme serait d’inclure les 40 écoles de la CSPI au projet Pour un Montréal Nord Scientifique.
 
Fonctionnement
En début d’année scolaire, les  enseignants du primaire reçoivent une formation générale sur la  planification  annuelle, sur la  démarche scientifique et sur l’évaluation en sciences. 
 
Chaque enseignant est alors jumelé à un étudiant du cégep ou de l’université, sous la supervision d’enseignants du cégep ou de vulgarisateurs scientifiques.
 
Les étudiants forment et accompagnent les enseignants en classe deux heures toutes les deux semaines durant une session ou plus.
 
L’enseignant, formé sur les thématiques et sur les concepts théoriques impliqués, aura un rôle d’observateur puis d’acteur autonome grâce à la modélisation en classe. Chaque activité contient un guide de l’enseignant, un guide des élèves et des grilles d’évaluation spécifiques conformes aux compétences ciblées.
 
Le matériel expérimental nécessaire aux activités clés-en-main est payé par les écoles, mais acheté, assemblé et livré par l’équipe du projet. Le  portail  de  la  CSPI  permet  l’accessibilité  et  le partage  des  activités  élaborées entre tous les enseignants.
 


 
Rôle des intervenants