Témoignages

Inspirez la relève!

Ils ont été formés à Marie-Victorin et rayonnent désormais en d’autres lieux. Si comme eux vous avez envie de partager votre expérience au Cégep Marie-Victorin, n’hésitez pas à nous faire parvenir votre témoignage (avec photo si vous le désirez) à l’adresse courriel suivante : promotion@collegemv.qc.ca.

  • Frédéric Labrie

    Diplômé en Musique

    Voir plus

    Frédéric Labrie

    Diplômé en Musique

    « J'ai connu le Cégep par un ami à moi qui étudiait en Musique et m’avait parlé du programme de manière très positive. Il m’a vanté l’ambiance et la pertinence du programme. [...] À Marie-Victorin, j’étais chez moi, dans mon élément, j’y ai rencontré des personnes magnifiques, marquantes et plusieurs d’entre elles font encore partie de ma vie. »

    « Un préuniversitaire en Musique se doit d’être suivi d’un baccalauréat.  Marie-Victorin m’a inculqué une dose massive de motivation pour la musique et sa formation. Alors j’ai continué…. Je suis présentement étudiant à l’école Nationale de la Chanson après avoir complété un Baccalauréat en musique et entamé une maîtrise en enseignement des arts qui est toujours en cours.

    Lors de mon passage à Marie-Victorin, j’ai remporté avec mon groupe le concours Band interne du Cégep ainsi que participé aux finales locales de Cégeps en spectacle. Nous avons été en spectacle au cafél’Exil ainsi qu’au Rond-Point à deux reprises depuis. J’y ai vécu la genèse de mon projet musical qui roule encore depuis presque 10 ans. »

  • Constance Bourguignon

    Diplômée en Arts, lettres et communication, option littérature

    Voir plus

    Constance Bourguignon

    Diplômée en Arts, lettres et communication, option littérature

    Mon passage dans l’option Littérature m’a véritablement permis de grandir, tant comme lectrice que comme auteure. J’ai eu le plaisir d’analyser de véritables chefs-d’œuvre de la littérature, datant de différentes époques et provenant de différents pays. De plus, les cours en petits groupes m’ont permis d’améliorer rapidement mes talents d’écriture et de développer mon propre style. J’ai particulièrement adoré faire partie du comité de Page blanche, la revue littéraire associée au programme, par laquelle j’ai fait l’expérience pratique du processus d’édition. Je suis maintenant on ne peut plus convaincue de vouloir continuer à étudier la littérature à l’université l’an prochain!

    Constance a été admise à la prestigieuse Université Harvard où elle a entamé à l’automne 2016 une spécialisation en « French and francophone studies » en plus d’effectuer une mineure en psychologie.

  • Rosalie Lefebvre Lalande

    Diplômée en Arts, lettres et communication, option langues

    Voir plus

    Rosalie Lefebvre Lalande

    Diplômée en Arts, lettres et communication, option langues

    Ces deux années que je viens de passer au cégep ont été merveilleuses. J'ai appris énormément de choses tant sur les langues (l’anglais et l’espagnol) les cultures occidentales, le cinéma, l’histoire des langues, les arts, l'univers artistique québécois, le Mexique, mais surtout sur moi-même.  L’immersion au Mexique m'a non seulement permis de pratiquer et de parler espagnol (je ne disais pas un mot il y a deux ans!), mais également d’apprécier et d'en apprendre davantage sur une nouvelle culture. Ce voyage restera à jamais gravé dans mon cœur.  Les coups de cœur de mon immersion au Mexique furent; le bénévolat à la Casa de Asis, la cuisine, la culture, ma famille d’accueil, la ville de Mexico, Teotihuacan... 

    J'ai adoré tous mes cours, tant de la formation spécifique que générale. Je garde de bons souvenirs des enseignants, des étudiants et de l'ambiance au cégep.

    J’ai aimé étudier les langues, mais j'ai plutôt décidé de m’orienter vers l’enseignement à l’université. 

  • Alexandra Laroque

    Éducation spécialisée - 2014

    Voir plus

    Alexandra Laroque

    Éducation spécialisée - 2014

     « Je sors d'un parcours collégial assez long (5 ans). En effet, j'ai changé deux fois de programme, car en sortant du secondaire, j'étais indécise; il y avait plein de programmes qui m'intéressaient. Après avoir fait deux années dans un autre cégep dans des programmes différents, je me suis remise en question. Étant donné que je suis une personne qui aime aider les autres et qui aime la diversité, je me suis renseignée sur le programme d'Éducation spécialisée. J'ai su que ce programme était fait pour moi. 

    J'ai passé des belles années au Cégep Marie Victorin, mais, en même temps, ces années n'ont pas été faciles. J'ai vraiment travaillé fort et je ne le regrette pas, car mon dur travail a porté fruit. Je suis fière et heureuse d'avoir terminé ma technique en Éducation spécialisée. Le bonheur que je vis en ce moment est presque indescriptible, car j'ai tellement d'émotions en même temps. C'est incroyable et satisfaisant en même temps. Toutes ces années passées au Cégep ont été pour moi un réel accomplissement. Je recommande ce cégep à tous ceux qui voudraient être bien encadrés et écoutés par un personnel enseignant chaleureux et amical. »

  • Mikhaïl Ahooja

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    Voir plus

    Mikhaïl Ahooja

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    « Mon passage au Cégep Marie-Victorin fût pour moi, la confirmation du désir que j’avais de faire le métier d’acteur. J’ai étudié dans le programme de théâtre, où non seulement on a développé mon amour de celui-ci, mais aussi la rigueur et l’investissement dont cet art a besoin. J’ai plusieurs souvenirs de répétitions dans les locaux sombres près des fournaises (à l’époque!) à rigoler avec mes camarades. 

    Mais mon passage à Marie-Victorin ne se résume pas uniquement à des souvenirs du programme de théâtre, mais à plusieurs d’improvisation aussi. Tous les matchs joués au café étudiant, toutes ces heures passées dans le local d’impro, tous ces tournois se sont finalement avérés extrêmement formateurs pour moi. Ce furent de belles années! J’en profite pour remercier Pierre Brodeur et Martine Laliberté, mes deux professeurs de théâtre, sans qui je n’écrirais probablement pas ce mot aujourd’hui! Longue vie au théâtre à Marie-Victorin! »

  • Viviane Claveau

    Éducation à l'enfance - 2013

    Voir plus

    Viviane Claveau

    Éducation à l'enfance - 2013

    J’ai eu la chance de suivre ma technique en Éducation à l’enfance au Cégep Marie-Victorin. Un département multicolore, des professeurs  toujours disponibles à répondre à nos questions avec leur bureau à proximité, trois stages, dont un dès la première session pour être  certain de faire le bon choix, des accompagnateurs professionnels, un CPE affilie au département.  

    Tous les outils ont été disponibles pour que je prenne de plus en plus confiance en moi et que j’aie de plus en plus d’outils durant mes prises en charge.  J’ai donc pu avoir un poste de rotation de 4 jours par semaine jusqu’au mois d’avril, et j’ai la chance d’appliquer des interventions et de proposer du matériel aux enfants que je n’aurais jamais eu l’idée d’essayer sans la technique.  Merci beaucoup!

  • Martine Nelson-Septimus

    Arts et lettres, profil communication - 2013

    Voir plus

    Martine Nelson-Septimus

    Arts et lettres, profil communication - 2013

    Les années que j'ai passées au Cégep Marie-Victorin furent les plus belles de ma vie et avec des amis extraordinaires. Ça ne fait pas encore un an depuis la fin de mon DEC et déjà, l’enseignement que j’ai reçu porte ses fruits. Bien que je sois maintenant rendue à l’UQAM en Administration, je compte revenir à mes racines dans le domaine des communications. 

    Pour le moment, grâce à mes études, je travaille en tant que technicienne en information pour le ministère du Transport Québec, dans le département des communications. Alors, je souhaite dire un gros merci à tous les professeurs qui m’ont enseigné. Plus précisément, merci à M. Martin Larochelle et Jacques Therrien.

  • Andrée-Anne Mercier

    Arts visuels - 2011

    Voir plus

    Andrée-Anne Mercier

    Arts visuels - 2011

    « J’ai accompli mon DEC au Cégep Marie-Victorin dans le programme Arts plastiques et ce fut pour moi deux années excessivement « top ». J’ai adoré mes enseignants, les gens que j’y ai rencontrés (j’ai forgé mes meilleures amitiés à ce cégep), ainsi que la vie étudiante. À l’époque, je faisais partie du journal étudiant, le Médium saignant, et j’aidais fréquemment à l’organisation des partys à l’Exil! C’était du beau fun. 

    Le cégep m’a permis d’ouvrir mes horizons et de me diriger sur ce que je veux faire, les arts visuels, ce que j’ignorais encore lorsque j’ai quitté le secondaire. Je finis actuellement mon baccalauréat en arts à l’UQAM. Bref,  mon  expérience à Marie-Victorin a été géniale et je la conseille à tous !»

  • Karl-Michel Cyrius

    Travail social - 2012

    Voir plus

    Karl-Michel Cyrius

    Travail social - 2012

    « Ce qui m’a marqué le plus au Cégep Marie-Victorin, c’est la relation entretenue avec les gens qui y gravitent. Que ce soit les enseignants, le personnel ou les autres étudiants, on se sent écouté et compris. J’ai vécu de bons moments avec plusieurs personnes durant ces années. »

  • Laurence Boucher

    Design de mode - 2010

    Voir plus

    Laurence Boucher

    Design de mode - 2010

    « Mes études au Cégep Marie-Victorin représentent pour moi trois ans de moments incontournables! Le dévouement des profs, leur intérêt pour le milieu et les cours intéressants rendent la vie au cégep bien agréable. Les étudiants qu’on y rencontre, les moments d’étude à l’extérieur, les activités du mercredi midi, tout ca et bien d’autres choses y contribuent aussi! »

  • Maria Teresa Femia

    Éducation spécialisée - 2008

    Voir plus

    Maria Teresa Femia

    Éducation spécialisée - 2008

    En finissant le secondaire, j’avais une bonne idée de ce que je voulais faire. Ma sœur étant enseignante m’a proposé de faire le programme Techniques d’éducation spécialisée. Elle m’a expliqué un peu le rôle qu’un éducateur a dans une école secondaire. Je me suis renseignée davantage et j’ai découvert que le Cégep Marie-Victorin l’offrait. J’étais heureuse de pouvoir étudier dans un cégep de mon quartier. Pendant ma technique de trois ans, j’ai appris à connaître mes limites personnelles et à découvrir toutes les clientèles qui s’offrent à moi. Le Cégep Marie-Victorin a plusieurs programmes intéressants ainsi que des activités offertes aux étudiants. Ils ont des enseignants qualifiés dans leur domaine. Mon superviseur de stage, Jacques Brunet, m’a accompagné dans mon cheminement scolaire.

    Il a su me diriger et me poser les bonnes questions. Mon accompagnatrice de stage m’a donné la piqûre pour le monde des enfants ayant un trouble envahissant du développement. J’ai apris à intervenir avec la clientèle, à fabriquer des tâches adaptées et à élaborer et évaluer un plan d’intervention. À la fin de mon parcours, j’avais tous les outils nécessaires pour entrer dans le monde du travail. Je savais où aller pour me trouver un emploi pertinent. C’est pour cette raison que j’encourage tout futur étudiant à choisir le Cégep Marie-Victorin pour poursuivre leurs études collégiales. 

  • Claudia Frenière-Simard

    Éducation spécialisée - 2010

    Voir plus

    Claudia Frenière-Simard

    Éducation spécialisée - 2010

    J'ai choisi d'aller en Éducation spécialisée parce que c'est un programme qui permet de travailler avec un vaste choix de clientèle. La vie au cégep était agréable, mais ce qui m'a motivée le plus était de faire des stages et de sortir des murs de l'école. J'ai préféré les cours où nous étions en action. J'ai particulièrement aimé les cours techniques où nous faisions l'apprentissage par projet.

    J'ai un bon souvenir des mes études faites au Cégep Marie-Victorin et je remercie spécialement certains enseignants merveilleux qui m'on fait grandir dans mon désir d'apprendre. J'ai une petite pensée pour le Prétexte, le service d'aide en français, qui est d'une grande utilité pour plusieurs étudiants. Je suis également fière du projet intégrateur que j'ai présenté à la fin de ma technique. J'ai vraiment senti que j'étais devenue une Éducatrice spécialisée en le réalisant!

  • Flavie Ressiot

    Sciences humaines, profil monde - projet international -2008

    Voir plus

    Flavie Ressiot

    Sciences humaines, profil monde - projet international -2008

    Lorsque j’étais à l’école secondaire, au Collège Jean-de-la-Menais, de La Prairie, il y avait des journées préparatoires au cégep où plusieurs établissements collégiaux venaient faire des présentations sur divers programmes. J’ai eu la chance d’avoir un enseignant dynamique du Cégep Marie-Victorin qui nous a présenté le programme Science humaines, profil monde. Déjà passionnée par l’international, j’ai ensuite regardé les différentes institutions qui donnaient des programmes similaires. Celui du Cégep Marie-Victorin offrait une expérience de stage à l’étranger bien plus longue et davantage supervisée que les autres.

    Il n’y a pas de mots pour décrire ce que j’ai vécu à Marie-Vic. Quand je repense à ces belles années, un sourire illumine tout de suite mon visage. Le cégep m’a permis de me découvrir, de me faire des amis que je vois encore aujourd’hui et de devenir la femme que je suis aujourd’hui. Les enseignants sont vraiment formidables, l’ambiance qui y règne est chaleureuse et il y a de très bons programmes d’études qui ouvrent de belles portes vers l’avenir.

  • Philippe Gagnon

    Design de mode et Gestion de la production du vêtement 2010

    Voir plus

    Philippe Gagnon

    Design de mode et Gestion de la production du vêtement 2010

    Pour moi, le Cégep Marie-Victorin représente une période de ma vie particulièrement importante. J'ai passé entre ces murs 4 années inoubliables; tant au niveau de la qualité de la formation que de l'amabilité du personnel enseignant et des liens interpersonnels que j'ai pu y créer.

    Lorsque j'ai été admis en Design de mode, je n'avais aucune idée de ce qu’aurait l'air mon avenir, le domaine de la mode n'étant pas une voie facile selon mon entourage. Par contre, ce que j'ai appris avec mon passage au Cégep Marie-Victorin, c'est de toujours se dépasser et de ne pas se limiter. Finalement, le programme de Gestion de la production du vêtement m'a permis de vraiment découvrir MA passion, la production du vêtement. Grâce à tout le bagage que j'ai acquis pendant ces années, j'ai maintenant un emploi dans le domaine de la production du vêtement. Je suis pleinement épanoui et j'aime me lever chaque matin pour aller travailler, parce qu'en fait, ce n'est pas un travail, mais bien une passion.

    Finalement, je tiens à remercier Johanne Robert, enseignante en GPV, pour le professionnalisme, l’éthique de travail et la passion qu’elle m’a transmis. Sylvie Poudrette, enseignante en GPV, pour sa patience et son temps, le voyage à Atlanta pour la SPESA, mais surtout pour m’avoir transmis la passion de la machinerie. Évidemment, tout le personnel en Design de mode, Marielle Arbour pour la passion de la confection, Michel Murphy pour l’art du patronage, Édith Lusignan, pour la sagesse, la confiance et l’apprentissage du logiciel Illustrator

    Je garderai un souvenir impérissable de mon passage à Marie-Vic!

  • Mélanie Savignac (alias Berthier)

    Arts et Lettres, profil théâtre 2010

    Voir plus

    Mélanie Savignac (alias Berthier)

    Arts et Lettres, profil théâtre 2010

    Wow Marie-Victorin!  

    J'ai l'impression que c'était encore hier où je quittais, pour la première fois, ma petite ville natale, Berthierville, pour aller entendre Pierre Brodeur m'apprendre des exercices de réchauffement de la voix ou pour l'entendre parler avec passion de la littérature québécoise.

    Je me souviens des nombreuses fois où je suis allé dans le bureau de Diane Coudé pour le projet de fin de DEC, elle était toujours là pour m'aider, pour me rassurer. Merci Didi!

    Mon dernier spectacle de théâtre, La Mort s'appelle Benoît, est vraiment l'un de mes plus beaux souvenirs. Ce ne fut pas toujours facile, Martine Laliberté m'a beaucoup fait travailler sur moi-même, surtout sur ma confiance, mais ce fut inoubliable. 

    Mon séjour à Marie-Victorin en Arts et Lettres, profil théâtre, m'a permis de rencontrer des gens comme moi, pour qui le théâtre était primordial dans leur vie. Ce programme m'a permis de découvrir des choses que j'ignorais de moi. J'ai toujours été quelqu'un qui aimait faire rire les autres, j'aimais jouer la comédie, mais à Marie-Vic, j'ai découvert d'autres facettes du théâtre et j'ai aussi réalisé que j'aimais lire. Je ne lisais pas beaucoup auparavant et en ce moment même, j'étudie en Littérature française à l'Université McGill, pour devenir professeur de littérature au cégep. 

    L'interprétation est ces temps-ci un peu mise de côté, mais j'ai toujours en moi cette flamme pour le théâtre, et qui sait, je vais peut-être un jour enseigner dans le cégep où tout a commencé pour moi, en littérature ou même en théâtre. Je l'espère de tout coeur.

  • Vanessa Julien

    Arts et Lettres, profil théâtre 2009

    Voir plus

    Vanessa Julien

    Arts et Lettres, profil théâtre 2009

    Depuis que j'ai reçu mon diplôme en Arts et Lettres, profil théâtre en 2009, j'ai complètement changé d'orientation. 

    Je suis présentement en Arts et Technologies des médias au Cégep de Jonquière en production télévisuelle et je vais terminer en mai 2012. En bref, ce que je vais faire sur le marché du travail, c'est tout ce qui touche à la production télévisuelle ou cinématographique.  Je pourrais autant être camérawoman, régisseuse, assistante à la réalisation, assistante de production, coordonnatrice ou perchiste, par exemple.

    L'expérience que j'ai acquise au Cégep Marie-Victorin en théâtre a surtout été au niveau du travail d'équipe, qui est PRIMORDIAL en télévision! Il est certain que j'ai acquis beaucoup de connaissances générales et culturelles qui ne sont jamais perdues et qui servent dans le métier. Mais avant tout, j'ai gardé une belle relation avec la gang de « théâtreux » qui  sont des personnes extraordinaires.

  • Maryse Leblanc

    Graphisme 2007

    Voir plus

    Maryse Leblanc

    Graphisme 2007

    J’ai terminé mes études en Graphisme en 2007 et j'en suis très fière! Ce fut les trois plus belles années de ma vie! Les cours étaient intéressants et les professeurs extraordinaires. Je suis partie de rien et aujourd'hui, 3 ans et demi plus tard, Photoshop et Illustrator n'ont plus de secrets pour moi! Je travaille présentement chez imafix communication visuelle et j'en suis très fière. Être graphiste n'est pas toujours facile, mais je ne changerais d'emploi pour rien au monde! 

    Vive Marie-Victorin et vive les graphistes!

  • Alexandre Livernoche

    Sciences de la nature, 2009

    Voir plus

    Alexandre Livernoche

    Sciences de la nature, 2009

    Après avoir étudié au Cégep Marie-Victorin, j'ai décliné une offre à l'Université Sherbrooke en Physique pour participer au programme Katimavik. Katimavik est un programme de volontariat qui prend place dans une centaine de communautés à travers le Canada et qui regroupe plus de 1000 participants. Chaque participant travaille dans un organisme à but non lucratif. Pour ma part, j'ai travaillé à l'entretien d'un centre communautaire et je travaille présentement dans un musée. Katimavik est une expérience formidable qui me permet d'apprendre des choses impossibles à apprendre sur les bancs d'école. J'ai appris beaucoup sur moi-même et je crois être en mesure de dire que mon expérience universitaire qui suivra sera désormais bien moins difficile.

  • Jade Létourneau

    Graphisme, 2007

    Voir plus

    Jade Létourneau

    Graphisme, 2007

    Je ne peux pas vraiment révéler de moment fort de mon passage à Marie-Victorin puisqu'il y en a trop eu. Cependant, il y a une chose que j'aimerais dire aux nouveaux qui sont ou seront du programme de Graphisme : même si certains cours sont prenants ou que vous ne savez pas ce que vous faites... PERSÉVÉREZ! J'ai obtenu mon DEC en 2007 et maintenant  je suis finissante à l'université Laval en Design graphique. Je me rends maintenant compte de l'importance des cours que j'ai suivis préalablement au cégep, ils me sont plus qu’utiles.

    Alors même si vous nagez complètement dans le brouillard ou dans des tonnes d'esquisses, ne lâchez pas! Et dites-vous que c'est loin d'être perdu et inutile. Au contraire…

  • Sophie Fréchette

    Éducation à l'enfance, 2006

    Voir plus

    Sophie Fréchette

    Éducation à l'enfance, 2006

    Je voulais dire un gros merci à toute l'équipe qui m'a enseigné et qui m'a fait découvrir la profession d'éducatrice à l'enfance. Merci particulièrement à Geneviève Mathieu qui a su me diriger pour que je me rende là où je suis aujourd'hui. Je n'avais pas terminé mes cours que je faisais déjà du remplacement au CPE Picasso (installation la Vigie) situé sur le site du Cégep Marie-Victorin. Depuis près de deux ans, j'ai obtenu un poste permanant dans le groupe des 18 mois à l'installation L'Azur.

  • Mireille Boisclair

    Éducation spécialisée, 2008

    Voir plus

    Mireille Boisclair

    Éducation spécialisée, 2008

    Si je devais résumer mon expérience à Marie-Victorin en un seul mot, il serait difficile pour moi de choisir entre « super », « génial », « extraordinaire » et « enrichissant ». Qu'il s'agisse de la vie étudiante, du soutien des enseignants ou encore des services offerts par le cégep, tout ce que j'ai vécu dans ces murs a été valorisant, agréable et formateur. Je garde sincèrement de beaux souvenirs des trois dernières années que j'ai passées à Marie-Vic et qui m'ont permis de terminer avec un diplôme en main. Merci pour tout et bonne chance à tous ceux qui auront le plaisir de faire un bout de chemin dans ce cégep.

  • Martine Charbonneau

    Design de mode, 2004

    Voir plus

    Martine Charbonneau

    Design de mode, 2004

    J'ai adoré mon expérience en Design de mode au Cégep Marie-Victorin. L’esprit d’équipe était toujours présent et une belle complicité entre les étudiants régnait au quotidien. On se croit dans une petite famille.  Les professeurs sont très intéressants et très disponibles pour répondre à toutes nos questions. Leurs compétences sont adaptées pour bien nous éduquer à propos du monde de la mode. Les professeurs ont tous travaillé dans le milieu de la mode et nous préparent vers notre future destinée. Nous apprenons un nouveau métier et c’est très captivant. L’organisation et l’autonomie sont essentielles. Votre passion, votre talent et surtout votre patience s’appliquent au quotidien.

    Le programme en Design de mode vous ouvre beaucoup plus de portes que vous ne pouvez l’imaginer. C’est une fois sur les lieux du travail que vous constaterez vos options.

    Je travaille désormais pour une grande compagnie qui œuvre dans le « private label ». La designer en chef m’a promue comme acheteuse d’accessoires. Mon salaire est décent et mes tâches de travail sont captivantes. Je suis très autonome et l’ambiance dans mon milieu de travail est fantastique.

    Je vais maintenant me chercher un certificat en marketing à l’université pour m’orienter vers la mise en marché et la vente du vêtement.  Tous les postes sont ouverts à tous ceux et celles qui font leurs preuves et qui n’ont pas froid aux yeux.  Votre futur emploi vous attend, c’est a vous de le décrocher! Bonne chance!

  • Debbie Lynch-White

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    Voir plus

    Debbie Lynch-White

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    C’est lors de mon DEC en Arts et Lettres, profil Théâtre, au Cégep Marie- [Photo Debbie] Victorin que ma passion pour le théâtre s’est confirmée et que j’ai pu approfondir mes connaissances.  En touchant à l’interprétation ainsi qu’à la production, j’ai appris toutes les facettes de ce merveilleux métier.

    Les professeurs passionnés prenaient le temps de nous écouter, de nous encourager, de stimuler notre curiosité, de nous faire confiance, de nous lancer des défis et de nous accompagner dans nos bons et moins bons moments.  Autant par les cours spécifiques que par les cours du tronc commun, Marie-Victorin a été le point tournant de l’humain et de l’actrice que je suis aujourd’hui.

    Debbie Lynch-White, Promotion 2005

  • Lucien Ratio

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    Voir plus

    Lucien Ratio

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    Le programme de théâtre de Marie-Victorin a été pour moi mon premier pas vers la quête de vérité.  Depuis mon passage, cette quête continue de m’habiter tous les jours.

    C’est avec Pierre et Marc que j’ai appris que le théâtre était un métier rigoureux. Ce sont eux qui m’ont fait confiance en premier et qui m’ont permis de voler de mes propres ailes pour la première fois. Le Théâtre à Marie-Victorin est d’une importance et d’une pertinence majeures au Québec.

    C’est un incubateur de talents artistiques comme nul autre et on peut apprécier la force de son enseignement sur toutes les scènes du Québec et d’ailleurs. Merci Pierre, Marc et Marie-Vic…

    Lucien Ratio, promotion 2002

  • David Strasbourg

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    Voir plus

    David Strasbourg

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    Mon passage au programme de Théâtre de Marie-Victorin a été  [Photo David Strasbourg] déterminant dans mon choix de carrière. C’est là que j’ai découvert que le théâtre pouvait être mon métier! Le programme de Théâtre de Marie-Victorin m’aura permis de développer les outils nécessaires pour poursuivre ma formation dans une école supérieure.

    Je dois tout aux enseignants Pierre Brodeur et Martine Laliberté qui savent tirer le meilleur de leurs élèves. Je recommande cette expérience à tous les jeunes amoureux du théâtre!

    David Strasbourg, promotion 2009

  • Marianne Thériault

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    Voir plus

    Marianne Thériault

    Arts, lettres et communication, option théâtre

    Ma formation à Marie-Victorin…

    J’ai d’abord choisi mon cégep sur un coup de dés.  C’était Théâtre à Marie-Victorin ou Littérature à Ahuntsic.  Marie-Vic a gagné et voilà que ma carrière se dessine et avec les deux années suivantes, e [photo Marianne Thériault] lle se confirme.

    Ce fut d’abord un lieu de rencontres; des pairs et des mentors.  Des gens stimulants qui transmettent non seulement une flamme, mais aussi une réflexion autour du métier et même sur la vie.   Cela concerne plus que l’Art dramatique.  C’est une formation de vie;  comment faire des choix, comment grandir intelligemment.  Il y a eu le plaisir et l’amour de la création, le développement de la folie, l’apprentissage du laisser-aller constructif.   Le tout avec les deux mains dans le concret.  On crée.  On fait des shows.  On bûche. On rit.

    Et ensuite, c’est la vie.  Des années plus tard, je fais officiellement ce métier : conceptrice de costumes.  Je crée, je fais des shows, je bûche, je ris.  Et je pense encore à ma formation, aux exercices de couleurs, à l’histoire de l’architecture, aux rencontres avec  les artistes invités et aujourd’hui,  je comprends.  Ce qui nous unis dans le métier, c’est la passion et Marie-Victorin me l’a inoculé.

    Choisir Marie-Victorin fut pour moi une des décisions les moins réfléchies de ma vie, mais oh combien une des plus déterminantes et essentielles.

    Marianne Thériault, promotion 2002