Victoria Beauchamp

 

Pour arrêter le défilement automatique, cliquez sur un des points gris ci-dessus.
 
 
Victoria Beauchamp
Fabrique à souvenirs #1835721, 2021
Coton fromage, voile de coton teint, machine à coudre avec son meuble, rembourrage à coussin
Dimensions variables
 
Dans cette fabrique à souvenirs, la mémoire est le croisement du fil du temps et du fil de la pensée.  Cette étoffe volatile accueille des filons de souvenirs qui sont des interprétations émotionnelles d’évènements vécus par l’étudiante #1835721.  Loin d’être figuratifs, les souvenirs sont plutôt des assemblages abstraits où les émotions qui les colorent priment sur un contenu précis.  Ces souvenirs sont évanescents et s’enfuient dans un nuage de fumée.  Ils se modifient, se détériorent, se décolorent et se déforment avec le passage du temps. Le souvenir est en train d’être créé, mais il n’y a ni son ni mouvement.  Le processus de fabrication est donc intangible, mais toujours présent en arrière-pensée, se poursuivant par une force invisible et mystérieuse.  Si le visiteur fait incursion dans cet atelier sans artisan, devient-il le fabriquant de souvenirs?  Sommes-nous les fabricants de nos propres souvenirs?  Inspirée par l’oubli dû à la maladie d’Alzheimer, l’œuvre évoque notre impuissance face à une mémoire fuyante dans le temps comme dans l’esprit, ainsi que notre rôle dans sa création.