Iuliia Romanivna Martynenko 

 

Pour arrêter le défilement automatique, cliquez sur un des points gris ci-dessus.
 
 
Iuliia Martynenko
Pourquoi?, 2021
Miroir, vaseline, plâtre, cire, plastique, billes cassées, peinture à l’huile
Dimensions variables
 
Cette œuvre est une réflexion sur le cercle vicieux de la haine, qui est au cœur des guerres, voire les nourrit, tel que c’est le cas dans mon propre pays d’origine, l’Ukraine.  Cette œuvre est principalement née de cette question : « Quelle serait une raison valable pour tirer? Pour déclencher le cercle de haine? »  Dans cette œuvre on peut voir un assemblage de techniques traditionnelles et d’autres, issus des technologies numériques. À l’aide des couches semi-transparentes de cire sur un fusil imprimé en plastique, j’ai créé l’illusion de chair blessée. L’objet devient plus humain que la main qui le tient. J’ai voulu ainsi relier l’objet à sa fonction, son utilisation par l’humain sur son semblable, ce qu’on a un peu perdu de vue, à force d’en faire un jouet. Le miroir donne l’impression que le visiteur est à la fois la cible et le tireur. La haine a enveloppé mon pays et j’y fais hommage à travers les billes de sang. Elles font référence à la couture ukrainienne, au Vyshyvanka que m’ont appris mes grands-parents dans mon enfance. « Je pourrais être votre père, j’ai l’âge de votre frère. » a répété à plusieurs reprises Wajdi Mouawad dans la pièce Incendies, qui a été à l’origine de mon inspiration.