Règles départementales

Ces règles départementales sont en conformité avec la Politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages (P.I.E.A. 2014).

« L’étudiant a la responsabilité d’assister aux cours, car ils constituent le premier lieu d’apprentissage. L’étudiant a aussi la responsabilité d’adopter un comportement qui favorise l’apprentissage » (P.I.E.A., article 4.7.1).

L’étudiant présent en classe doit participer à tout le travail demandé.

Plagiat et fraude

Conformément à l’article 4.9 de la P.I.E.A., tout acte de plagiat ou de fraude, commis par un étudiant, de même que toute participation à ces actes ou tentative de les commettre, à l’occasion d’une évaluation sommative, constitue une infraction. Le plagiat ou la fraude sont passibles d’une sanction allant d’une note de zéro pour un travail sommatif, pour une première infraction, jusqu’au renvoi du collège pour une quatrième infraction.

Comment citer : https://www.collegemv.qc.ca/bibliotheque/droit-dauteur-et-plagiat/comment-citer.

Le plagiat se définit comme l’acte de faire passer pour sien un contenu ou une production d’autrui sans en identifier la source. Commet un plagiat l’étudiant qui, par exemple :

  • recopie un extrait d’un texte sans utiliser les normes de citation;
  • s’approprie l’idée ou le texte d’un auteur en le paraphrasant incorrectement ou en omettant d’utiliser les normes de citation;
  • recopie une image sans en citer la source pour un travail ou une présentation.

La fraude se définit comme l’acte de tromper dans le but d’en tirer un avantage personnel. Commet une fraude l’étudiant qui, par exemple :

  • utilise un autre matériel que celui qui est autorisé, incluant le matériel qu’il a produit dans une évaluation pour un autre cours;
  • copie le travail ou les réponses d’examen d’une autre personne;
  • aide une autre personne à copier;
  • participe au vol, à la falsification de documents ou de matériel reliés à une évaluation ou à la justification d’une absence lors d’une évaluation (par exemple, un billet médical);
  • utilise de l’aide non permise pour réaliser un travail.

Tout étudiant absent lors d’une évaluation (y compris les présentations orales) recevra la note zéro (0) à moins qu’il/elle remette une justification signée par une autorité compétente pour la période en question. Pour être admissible, une telle pièce justificative devra être remise à l’enseignant dans les sept jours suivants une évaluation (P.I.E.A., article 4.4.1).

Les téléphones cellulaires et autres appareils électroniques ne sont pas tolérés en classe.

L’étudiant doit remettre les travaux au jour fixé par le professeur. L’étudiant qui remet son travail en retard se verra attribuer une pénalité de 10 % de la note par jour de retard. Cependant, tout travail remis après que les étudiants ont reçu leurs travaux corrigés est refusé (P.I.E.A., article 4.4.2).

Tous les étudiants devront avoir le matériel nécessaire en classe (par exemple : manuels, notes de cours, dictionnaire, etc.). Un étudiant qui ne respecte pas ces exigences peut se voir refuser l’accès à la classe.

Les compétences d’émission (expression orale et production écrite) et de réception (compréhension auditive et compréhension de lecture) prévues dans les devis ministériels doivent être réussies à hauteur de 60 % chacune et la note finale du cours doit être d’au moins 60 % pour qu’un étudiant ou une étudiante obtienne une note de passage. Si une des deux compétences n’est pas réussie, la note finale de l’étudiant n’excède pas la note de 50 %.

Toutefois, dans l’esprit de l’article 4.3.2 de la P.I.E.A., l’étudiant qui a échoué aux examens de mi-session mesurant la maîtrise d’une ou de plusieurs habiletés, et qui démontrerait une maîtrise suffisante de ces habiletés lors de l’examen final, pourra se voir reconnaître la réussite du cours même si sa moyenne pour ces habiletés est inférieure à 60 %, à la condition d’avoir rempli de façon satisfaisante l’ensemble des exigences du cours : présence en cours, remise des travaux à temps, participation active en anglais et attitude positive en classe. Pour être admissible à cette mesure, l’étudiant en situation d’échec dès la mi-session devra signer un contrat acceptant ces exigences.

L’enseignant se réserve le droit de changer toute partie de ce plan de cours afin de favoriser la réussite des étudiants. Les étudiants seront informés de tout changement apporté.