Retour aux Nouvelles

Arts, lettres et communication 2017-04-07

Trois diplômés en théâtre du Cégep Marie-Victorin dans la programmation du TNM

À la suite du dévoilement de la programmation 2017-2018 du Théâtre du Nouveau Monde (TNM), le Cégep Marie-Victorin est fier de voir trois de ses diplômés d’Arts, lettres et communication, option théâtre, parmi sa distribution : Gabriel Lemire, Lyndz Dantiste et David Strasbourg.

Diplômé du Cégep Marie-Victorin en 2013, Gabriel Lemire a parfait sa formation au Conservatoire d’art dramatique du Québec. En plus de faire partie de la distribution de Demain matin Montréal m’attend, il n’en est pas à sa première fois au TNM puisqu’il a joué en 2016 dans Roméo Juliette, mise en scène par Serge Denoncourt.

Lyndz Dantiste foulera quant à lui les planches du TNM dans la comédie Les fourberies de Scapin. Ayant obtenu son diplôme du Cégep en 2014, Lyndz Dantiste a poursuivi ses études au Conservatoire d’art dramatique du Québec. Il y est actuellement finissant. On a pu le voir dans la pièce Au bout du fil d’Évelyne de la Chenelière, mise en scène par Félix Beaulieu-Duchesneau.

Diplômé de Marie-Victorin en 2009 et du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2012, David Strasbourg cumule les projets tant au théâtre qu’en télévision, cinéma et doublage. Il sera donc de la distribution de L’idiot de Dostoïevski, présenté au TNM l’année prochaine.

À propos de l’option théâtre en Arts, lettres et communication au Cégep Marie-Victorin
Le programme d’Arts, lettres et communication, option théâtre, propose à l’étudiant d’étudier différentes formes théâtrales par l’analyse, la critique, le jeu et la scénographie. Les locaux de théâtre du Cégep Marie-Victorin comprennent un théâtre de 80 places à géométrie variable, trois salles de répétition et un grand atelier de production. Ce programme préuniversitaire donne accès aux grandes écoles de théâtre ainsi qu’à plus  de 80 programmes universitaires variés. D’ailleurs, 80 % de nos diplômés qui poursuivent leurs études en théâtre sont admis dans les écoles supérieures au cours des trois années suivant leur formation à Marie-Victorin.